Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Paroisse + Sainte Agathe + La Réunion

Sainte Agathe : Main, histoire pâtisserie

Rédigé par Admin Publié dans #Sainte Agathe, #main sainte agathe, #pâtisserie sainte agathe, #guêta

Depuis le XVème siècle, on célèbre la Sainte-Agathe le 5 février.

Cette jeune noble sicilienne , née à Catane au pied de l'Etna, était d’une grande beauté et le proconsul romain Quintien en tomba amoureux.

Il la supplia de l’épouser mais cette dernière refusa.

Alors il fit appel à une femme qui était réputée pour débaucher les jeunes filles, mais celle-ci échoua. Quintien fit arrêter et torturer Agathe sans succès.

Fou de rage, il l'a fit jeter en prison, attachée à une colonne la tête en bas, et on lui arracha les seins avec des tenailles.

Mais dans un mouvement de protection, elle eut une main coupée.

Le soir, Saint Pierre apparu dans sa prison, et miraculeusement, guérie de ses plaies.

Le lendemain, à la surprise du proconsul, Agathe avait retrouvé sa main et ses

seins.

Pour en finir avec elle, il la livra au bûcher. Mais quand ce dernier fut allumé un tremblement de terre et une éruption de l’Etna secouèrent l’île.

Devant cette double catastrophe, Agathe protégea la ville en tendant le voile qu’elle portait.

Depuis ce jour, elle est priée pour préserver les habitants de la Sicile contre l’Etna.

Son culte arriva en Savoie où elle fut invoquée contre les incendies dans les

villages et devint aussi la patronne des jeunes mères et des nourrices.

Voilà, pourquoi, les retables de nos églises la montre présentant ses deux seins dans une coupelle.

Et à l'occasion du 5 février, les boulangers (et bonnes pâtissières maison!) préparent les mains de Ste-Agathe ou " guêta ", brioches safranées en forme de mains à quatre ou cinq doigts.

Et en plus d'être des pâtisseries délicieuses, les mains de Saint-Agathe portent bonheur :

elles assurent lait abondant aux jeunes maman...

La légende veut que les jeunes mères et les nourrices mangent "la Guêta", gâteau en patois, en souvenir de la jeune Sainte, pour avoir un lait sain et abondant.

Celles qui au contraire dédaignent cette coutume verront leur lait s’aigrir et disparaître. Les mères et les nourrissons seront menacés des pires maux.

Elle protège aussi des tremblements de terre, des éruptions volcaniques et tout ce qui brûle.

Son martyre la porte à protéger tout ce qui touche aux seins, maladies, cancer...

Un peu d'histoire, à travers le monde :

La main de Sainte-Agathe à Saint-Pierre-d’Albigny

Vers 1890, Joséphine Richard qui habitait le hameau du Bourget à Saint-Pierre-d’Albigny fut sollicitée pour donner son lait afin de sauver un bébé à Lyon.

Pour la remercier elle reçut en cadeau un costume de nourrice.

Plus tard, lorsque Monsieur Richard, boulanger à Saint-Pierre-d’Albigny et parent par alliance de Joséphine, apprît cette histoire, il décida de réintroduire cette coutume oubliée dans la commune et de fabriquer à nouveau la main de Sainte-Agathe, sorte de brioche au safran en forme de main.

Autre interprétation ....

Les pains de Sainte Agathe :

Cette bénédiction des pains provenait de la tradition erronée qu'Agathe de Catane, dans ses représentations, portait sur un plateau des miches de pain (ses seins).

Pour préserver l'efficacité de son intercession, il était interdit aux ménagères de faire des miches le jour de sa fête. Car la sainte, appelée en occitan Santo Gato (Saint Chat) était censée, tous les 5 février, apparaître sous cette forme pour venir punir les femmes qui lui avaient déplu en travaillant en ce jour.

Solennellement bénis, après la consécration, ces petits pains devenaient ainsi les pains de Sainte-Agathe particulièrement efficaces pour préserver gens et biens contre l'incendie et la foudre.

Autre Lieu, autre coutume:

La fête de Sant’Agata (sainte Agathe) à Catane, en l’église San Biagio, lieu où la sainte fut mise sur les charbons ardents pour avoir refusé d’épouser le proconsul Quinzino, préfet de Sicile.

La tradition veut que l’on prépare des gâteaux aux amandes en forme d’olives (les « olivettes de Sainte Agathe »), car la légende dit qu’à l’endroit où la sainte fit halte pour lacer ses chaussures avant de se rendre à son procès, il y poussa un olivier .

Ses reliques:

Ils auraient été transférées à Constantinople en 1050, reposeraient maintenant depuis 1126 dans la chapelle qui lui est dédiée dans la cathédrale de Catane.

Quelques dictons :

Pour la sainte Agathe, chante l'alouette.

A la sainte Agathe, s'il pleut, le maïs croit sur les pieux.

Si sainte Agathe remplit les ruisseaux, le lait coulera dans la chaumière.

Eau qui court à la sainte Agathe. Mettra du lait dans la baratte

A la sainte Agathe, les nuages d'orage indique la grêle de l'été.

A la sainte Agathe, on sème les fèves.

A la sainte Agathe, on sème les pois.

Pour sainte Agathe, sème tes poireaux ; tire de l'eau du pré. car l'hiver est passé.

Passée la sainte Agathe, plante tes oignons même dans la glace.

Recette des mains de Sainte Agathe:

Ingrédients:

600g de farine (minimum)

125g de beurre

125g de sucre

1/4 L de lait

1cube de levure de bière

sel

safran

Préparation:

Dissoudre la levure dans un peu de lait tiède, ajouter le safran, mélanger bien.

Dissoudre le sucre, dans le lait et le beurre ramolli.

Versé le tout dans la farine (en forme de puits) ainsi que le sel.

Mélanger, pétrir, battre énergiquement, former une boule.

Laisser reposer la pâte 1/2 heure.

Puis resserrer la pâte sans trop la pétrir, et la laisser doubler de volume.

Partager la boule en deux, et donner la forme adéquate de "main".

Mettre sur une plaque beurré, et badigeonner de jaune d’œuf.

Cuisson:

Cuire thermostat 6/7 pendant 1/2 heure, surveiller la cuisson

Main de Sainte Agathe
Main de Sainte Agathe
Main de Sainte Agathe
Main de Sainte Agathe
Main de Sainte Agathe

Main de Sainte Agathe

Partager cette page

Repost 0